FAIRE LA VAISSELLE : UN ART OUBLIÉ

Imaginez… de longs moments agréables autour de la table avec des amis et la famille, le temps de finir ce roman que vous avez acheté en juin, manger trop sans soucis (pas avant l’année prochaine, en tout cas), ou traînailler, tout simplement, en méditant sur vos rêves. Et puis, vous entrez dans la cuisine… et la réalité s’installe.

JH monogram line@2x-100.jpg

Être de corvée de vaisselle, surtout pendant la saison des fêtes, peut rapidement produire l’impression cauchemardesque de se trouver sur une grande roue sans aucune vue. Chaque repas, chaque boisson, chaque en-cas ajoutent une nouvelle dimension au paysage qui jaillit de l’évier. C’est un rituel incontournable de la vie domestique qui se transforme souvent en pomme de discorde pendant la période des fêtes.

Il est pourtant inacceptable que l’éclat festif soit terni par un exil involontaire qui peut durer des heures devant l’évier. Plutôt que de ronchonner, décidez-vous de trouver un système et rassemblez les troupes. La cuisine retrouvera sa splendeur immaculée avant même qu’on ne se demande où sont donc passés les digestifs.

Kitchen+Sink+1.jpg

Chapitre I : L’Évier

La plupart des spécialistes de la vaisselle conviennent que ce n’est jamais une bonne idée d’entasser la vaisselle dans l’évier. Quand le moment arrive d’astiquer les casseroles, on perd du temps à sortir et à répartir la vaisselle afin de libérer le champ de bataille. Bref, le départ est raté.

Si vous manquez de place, mettez une cuvette carrée dans l’évier pour la vaisselle sale. L’heure venue, on remplit simplement ce bac avec de l’eau chaude et savonneuse, on le place ensuite à côté de l’évier et on s’attelle à la tâche en faisant un peu attention à ne pas casser ou abîmer la vaisselle la plus délicate.

Avant même de peler votre premier oignon, vérifiez que l’évier et l’égouttoir sont bien vidés. Ensuite, lisez chaque recette jusqu’au bout pour vous faire une note mentale des ustensiles et des bols – taille et type – dont vous aurez besoin. Utilisez, si possible, le même bol pour préparer les ingrédients.

Or, un effort d’équipe est requis pour une opération de nettoyage réussie. Voilà pourquoi il est tout à fait acceptable de renseigner vos invités sur les règles particulières de votre cuisine. Aménagez un endroit fixe pour les verres, un bac pour les couverts et assez de place pour les assiettes et les plats. Tout le monde sera vite dans le bain… enfin, dans l’évier.

Chapitre 2 : Le Trempage

On aime dire qu’un homme croit faire la vaisselle en la laissant tremper. Ces rumeurs sont agaçantes – mais le fond n’est pas sans mérite. Il faut éviter le surmenage à tout prix.

Le trempage fait partie du processus de faire la vaisselle et parfois cela prend un peu plus de temps. Mais il faut savoir en tirer le meilleur parti.

Pour la vaisselle générale, les assiettes et les couverts, par exemple, remplissez un de vos éviers – ou une cuvette si vous n’avez qu’un seul évier – avec une eau savonneuse et une petite cuillère d’eau de Javel. Vous pouvez vous resservir de cette solution pour nettoyer l’évier à la fin. Le trempage facilite la décomposition des matières grasses et des sucres. Ensuite, il suffit de donner un léger coup d’éponge ou de chiffon pour terminer le nettoyage.

L’eau froide est indiquée pour enlever des traces persistantes de crème glacée ou de beurre. L’eau chaude rend la texture de produits laitiers plus gélatineuse et donc difficile à enlever.

Dans une cuisine, les poêles peuvent s’envoler pour une myriade de raisons – et il vaut mieux taire la plupart d’entre elles. Pas raison pourtant de faire tout un fromage d’une poêle brûlée. Suivez simplement la recette suivante :

Ingrédients

  • une tasse d’eau

  • une tasse de vinaigre blanc

  • 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude

Méthode

  1. Mettre la casserole ou la poêle à chauffer.

  2. Mettre l’eau et le vinaigre dans la poêle et porter à ébullition.

  3. Éloigner du feu et ajouter le bicarbonate de soude en le versant sur le liquide chaud qui se mettra à mousser vigoureusement au premier contact.

  4. Vider la concoction.

  5. Un léger coup d’éponge devrait suffire pour enlever le dépôt graisseux.

  6. Si nécessaire, faire une pâte de bicarbonate avec deux cuillères à soupe de poudre et un peu d’eau au fond de la poêle, laisser agir un instant et rincer à l’eau.

Kitchen+Sink+2.jpg

Chapitre 3 : Le Lavage

Tout art – et faire la vaisselle en est un – dépend de la qualité du matériel qu’on utilise. Il faut utiliser un liquide vaisselle qui nettoie rapidement en enlevant les dépôts gras et les salissures. Les gants sont importants parce qu’ils protègent la peau (et la manucure) de la rudesse des savons, du vinaigre et du bicarbonate de soude que vous risquez d’utiliser, aussi bien que de surfaces coupantes, et en cas d’accidents, d’éclats de verre.

La hiérarchisation de la vaisselle a donné lieu à des débats dignes de La Haye. Nous osons avancer notre propre stratégie qui peut servir à négocier la pente savonneuse sans perte ou fracas.

Commencez toujours avec la verrerie – et quand vous lavez la vaisselle en cristal, tapissez l’évier avec un tissu-éponge. Pour un éclat brillant de votre verrerie, rincez la vaisselle dans de l’eau propre avec une tranche de citron et du vinaigre. Préparez d’avance l’artillerie de vacances en congelant en glaçons des tranches de citron avec du vinaigre. Quand vous remplissez l’évier, rien de plus facile que d’ajouter un glaçon garni.

Après un petit trempage rajeunissant, vos couverts n’auront besoin que d’un lavage léger pour enlever des traces persistantes de graisse ou de salissures. Maintenant que vous avez éliminé tout ce qui est fragile ou fatal, il ne reste pratiquement plus que les assiettes à nettoyer. Avant de les tremper, raclez tous les restes pour éviter que l’eau se transforme trop rapidement en marécage insalubre.

Chapitre 4 : Le Séchage

Pendant la période des fêtes, le volume de vaisselle à laver monte en pente. Le séchage présente alors un tout aussi grand défi.

Personne ne devrait se trouver seul à faire la vaisselle dans ces occasions. Même les hôtes les plus accommodants sont autorisés à rassembler un escadron de plongeurs et de sécheurs. Approvisionnez-vous en torchons super-absorbants. (Aménagez des égouttoirs de fortune en plaçant des gradins de four sur des torchons en éponge.)

Chapitre 5 : Le Lave-vaisselle

Ceux qui ont vécu sans lave-vaisselle connaissent les souffrances de la vraie vie. Il y a sans doute des sorts pires qu’une vie sans lave-vaisselle – mais cette invention continue tout de même à sauver des mariages, à éloigner les mouches, à stériliser les biberons… et à économiser l’eau.

Le lave-vaisselle rend la vie plus simple et plus facile. Voilà quelques astuces qui peuvent le rendre même plus efficace :

  • Pas besoin de rincer les assiettes avant de les ranger dans le lave-vaisselle. Ces machines sont censées économiser l’eau, après tout. Un coup de sopalin suffit.

  • Orientez les assiettes face au centre.

  • Rangez les couteaux dans le panier à couverts avec la lame orientée vers le haut.

  • Positionnez les verres entre les fourchons de l’égouttoir pour bien les tenir.

  • Le cycle de lavage terminé, déchargez la machine en commençant par le bas pour éviter que la vaisselle soit mouillée par l’eau de l’égouttoir supérieur.

  • Utilisez des gants pour la verrerie pour ne pas laisser d’empreintes.

  • Mettez des objets légers tels que couvercles et petits récipients dans un sac filet de lavage en nylon.

  • Utilisez un système de magnets colorés pour indiquer si le lave-vaisselle doit être lancé ou déchargé.

  • Nettoyez souvent les filtres et rincez de temps en temps la machine en lançant un cycle de lavage sans vaisselle et avec du vinaigre pour éloigner tout dépôt.

Épilogue : Ultimes conseils

La plupart d’entre nous utilisent trop de liquide vaisselle. L’expert que vous êtes après la période des fêtes sait que cela n’aide en rien à mieux faire la tâche. Remplissez un petit bol d’eau chaude, ajoutez une cuillère à soupe de liquide vaisselle et battez la solution pour créer une mousse épaisse. Trempez au besoin votre éponge dans la mousse.

Il est souvent moins coûteux d’acheter du liquide vaisselle en vrac. Mais les grands flacons économiques peuvent avoir un effet déprimant dans une jolie cuisine. Munissez-vous d’un beau flacon pompe pour égayer l’évier et rangez les gros volumes dans le placard.

Les étiquettes collantes sur la vaisselle peuvent agacer même les individus les plus stables. Il existe une solution simple, efficace et non-abrasive : faites une pâte avec de l’huile végétale et du bicarbonate de soude et étalez-la sur l’étiquette ; laissez agir pendant dix minutes et frottez pour enlever.

Pour conclure, faire la vaisselle n’est pas forcément une affaire sordide. Il y en a même qui trouvent que cela les détend ou permet des réflexions créatives. Agatha Christie, par exemple, a dit qu’elle inventait ses meilleures intrigues en faisant la vaisselle. Si la solitude devant l’évier ne vous inspire que des idées noires, mettez un peu de musique, imaginez des pas de danse ou enrôlez des complices solides et souriants.

La playlist ultime pour faire la vaisselle 

  1. Ons Maak Stoom, Amanda Strydom

  2. Don’t Rain on My Parade, Barbra Streisand

  3. Milkshake, Kelis

  4. All by Myself, Céline Dion

  5. Dancing in the Dark, Bruce Springstein

  6. Hotel California, The Eagles

  7. Crying, Roy Orbison & K.D. Lang

  8. 9 to 5, Dolly Parton

  9. Pata Pata, Miriam Makeba

  10. Dance Me to the End of Love, Leonard Cohen

  11. River of Dreams, Billy Joel

  12. Total Eclipse of the Heart, Bonnie Tyler

  13. Karma Chameleon, Boy George and the Culture Club

  14. Small Room, Karen Zoid

  15. Make Your Own Kind of Music, The Mamas and the Papas

  16. Die Nostalgie, Laurika Rauch

  17. Walking in Memphis, Cher

  18. Sacrifice, Elton John

  19. Happy, Pharrell Williams

  20. I Wanna Dance with Somebody, Whitney Houston

Cet article est tiré de JAN the Journal Vol. 2.

Traduit par Catherine du Toit